mercredi 28 juin 2017

Des p'tits croquis #7

Bonjour la compagnie !

Aujourd'hui je vous retrouve pour un nouvel article croquis. Durant cette année, nous devions tenir un carnet de croquis quotidien avec au minimum cinq dessins par semaine. Le format était libre ainsi que la technique. Moi qui adore les croquis, je fus ravie de cette consigne !

Je vous en montre quelques uns faits pendant et après les cours, car oui, j'ai continué mon carnet même après les cours. Rien de tel pour ne pas perdre la technique ...


Jardin des Plantes - Île de Versailles • Nantes


Dans le train - Rue de Nantes


Portraits de deux amis



Place du Cirque - Place Graslin • Nantes



Village de Trentemoult - Jardin des Plantes de Nantes



Commerce • Nantes - Dans le train


Adventureland - Fantasyland • Disneyland Paris


C'est tout pour aujourd'hui ! J'en ferai un prochain très bientôt.

Bonne journée ♫
Arole ~

vendredi 14 avril 2017

Minuit à Paris ♫

Bonjour la compagnie !

Ca fait un petit moment que je n'ai rien posté par ici. J'ai eu beaucoup (beaucoup) de boulot ces derniers temps, je trouvais à peine le temps de faire le dessin du mois sur ma page. Parmi les récents travaux, j'ai du réaliser une illustration jeunesse à la peinture format raisin (65x50cm) sur une période historique de mon choix. J'ai donc décidé de vous présenter mon projet de peinture de fin d'année étape par étape.

Le thème de cette illustration devait tourner autour d'une période historique de notre choix, étant une grande fan des Années Folles j'ai décidé de représenter une scène de vie nocturne en 1920, devant le restaurant célèbre "Chez Maxim's" de Paris. Beaucoup de thèmes me faisaient envie, le bal de Sissi, La Commedia Dell'Arte, La Belle Epoque ...

Allez, c'est parti !
- Première étape : La recherche de documentation.
Parce qu'on ne peut pas tout inventer, il fallait d'abord se baser sur une solide documentation. Des photos de rue, des cafés, le style vestimentaire de l'époque, les voitures, les ambiances ... J'ai mis un petit moment avant de réunir toute ma documentation. Celle-ci comprenait des films (Chantons sous la Pluie, Certains l'Aiment Chaud et Minuit à Paris) et de photos : des devantures de Chez Maxim's, les tenues des messieurs/dames, des serveurs, des voitures de l'époque. Les films m'ont beaucoup aidé pour la couleurs (sauf Some Like it Hot haha), car la plupart de mes photos étaient en noir et blanc.




- Deuxième étape : Les recherches de compositions.
Parce qu'une image, ça ne se compose pas comme ça ma bonne dame ! D'abord, j'ai fait des petits essais pour trouver le bon angle, le bon emplacement. Et surtout ce qui me plait et fonctionne le plus. Ensuite, j'ai fait un essai de valeurs en noir et blanc, puis en couleurs pour définir la lumière et l'ambiance générale.



Etape 3 : C'est parti.
Tout d'abord, afin que mon papier ne gondole pas sous l'eau et la peinture, je l'ai scotché à une planche en bois. Ensuite, j'ai posé un fond coloré (fond d'ambiance) sur toute la surface de mon format. Ni trop clair, ni trop foncé.


Etape 4 : La lumière
J'ai posé mes blancs là où c'était nécessaire. En pâte ou demi pâte selon les endroits pour bien faire ressortir mes lumières par la suite. Ensuite, je viens teinter mes lumières petit à petit.



Etape 5 : l'ambiance générale.
Grâce au fond, je sais à peu près qu'elle sera l'ambiance de mon illustration. Malgré ça, j'ai quand même posé une teinte d'ambiance sur tous mes éléments, la teinte de la lumière en plus foncée.


Et puis après et bien en avant ! J'ai un peu fait au feeling, en me servant de ma doc et de mes envies.











Et voilà ! ♫





Un petit gif avec les étapes à la suite.

Je vous dis à bientôt ♥


lundi 20 février 2017

Jamais tranquille.
















Qu'est ce qu'on fait pas pour être tranquille. Allez, bonne semaine les amis ! ♫




samedi 28 janvier 2017

Petit singe à la peinture -

Oooh oobee do, I wanna be like you hou, I wanna walk like you, talk like you, toohooo ♫ - 


Hello guys !
Aujourd'hui je viens vous présenter l'un de mes boulots de cours que j'ai adoré réaliser. Nous devions peindre un portrait de gorille ou de singe à l'acrylique avec une technique d'illustration assez rapide et efficace. Il faut bien choisir son sujet puis partir sur un fond mi-teinte (plutôt chaud, dans les tons bruns) puis revenir avec du blanc pour les lumières, puis teintés doucement ombres et lumières. J'ai beaucoup aimé parce qu'on peut y aller en demi-pâte, et ça, c'est chouette ! Ce qui est marrant c'est que j'ai fait des tests, et j'ai préféré le début de mon petit gorille plutôt que le final.




Etape 1 : Je pose une couleur mi-teinte pour mon fond sur toute la surface de mon dessin, dans les tons chaud. Au départ cela ne devait être qu'un test mais il se trouve que lors d'une seconde tentative je n'ai pas du tout aimé, alors j'ai continué ce test là.

Etape 2 : Je pose mes lumières avec du blanc pur, par couche successive. Je n'ai pas hésite à y aller même en demi-pâte par endroits, là où la lumière était plus forte, pour les faire ressortir. 

Etape 3 : Je teinte mes lumières et mes ombres tout doucement. 



Etape 4 : Je viens doucement poser mes ombres en prenant garde à ne pas les boucher. C'est à dire que la teinte du fond doit toujours apparaître par endroit, c'est tout le but de cette technique. C'est un peu compliqué quand on y a jamais touché, et surtout quand notre sujet est plutôt sombre.

Etape 5 : Je passe un glacis (couche transparente de peinture pour faire vibrer les couleurs, raviver des lumières ou baisser des ombres).



Et voilà le résultat ! Sur la photo ça ressort mal à cause de la lumière aléatoire mais la teinte du fond apparaît toujours, et j'adore l'effet que ça dégage :D En tout j'ai dû mettre entre 4 et 5 heures pour ce petit singe. Une technique rapide vous dis-je !




Je vous laisse avec une reprise des Fall Out Boys de "I Wanna Be Like You", qui met bien la pêche !
Bon week-end les amis ! ♣

samedi 21 janvier 2017

La rubrique ciné #4 : Your Name

Ohayo ! 
Pour cette nouvelle rubrique ciné, je vous emmène au Japon
 avec le long-métrage de Makoto Shinkai sorti en décembre 2016 : Your Name.



Synopsis : Mitsuha, une jeune adolescente vivant dans un village de montagne rêve de découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d'imaginer pouvoir vivre l'aventure urbaine dans la peau de Taki, un jeune lycéen vivant au centre de Tokyo, occupé entre son petit boulot et ses nombreux amis. A travers ses rêves, Tout bascule lorsqu'elle réalise que Taki rêve également de la vie de la jeune fille. Une étrange relation s'installe entre leurs deux corps qu'ils accaparent mutuellement. Quel mystère se cache derrière ces rêves qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ?


Si vous ne voulez pas lire les lignes qui suivent car vous n'avez pas vu le film (et ne voulez pas vous spoiler), je dirai simplement que c'est une splendeur visuelle, drôle et touchante. Un petit chef-d'oeuvre de l'animation japonaise, sur les traces de ce bon vieux Miyazaki. A ne surtout pas manquer !

Attention, le texte qui suit contient des spoilers !!

Voilà un film que j'attendais de voir depuis très longtemps ! La bande annonce m'a tout de suite emballée, et les critiques positives encore plus. J'ai attendu une petite accalmie dans mon boulot pour pouvoir courir le voir au cinéma. Je suis ressortie de la séance le sourire aux lèvres et le coeur aussi léger qu'une plume. Il y a des films comme ça qui nous font nous sentir bien, qui nous rendent simplement heureux, et bien je dirai que Your Name en fait parti. L'histoire nous embarque dans les vies totalement opposées de deux jeunes étudiants, l'une dans un petit village au coeur de la montagne, et l'autre au centre tumultueux de Tokyo. Pourtant, l'histoire n'est pas aussi simple que ça. Ils échangent littéralement leurs vies dans leurs rêves ... ou pas. Tout bascule le jour où un certain phénomène mystérieux qui va échanger leur conscience et de ce fait, leur vie. Mitsuha, la jeune fille vivant à la montagne, va se retrouve dans le corps de Taki, un jeune garçon vivant à Tokyo, et inversement. Chacun va interagir dans le quotidien de l'autre, petit à petit le mystère s'éclaircit et la surprise n'en est que plus grande. Le scénario est brillant et bourré de paradoxes temporels (Nom de Zeus !), de manière à nous perdre tout en nous ramenant doucement sur les rails. On n'arrive pas vraiment à savoir si c'est le rêve ou la réalité, s'ils vont réussir à se retrouver, ou non. Le mystère fait partie intégrante de l'histoire. Petit conseil : Pendant la séance, ne vous absentez sous aucun prétexte, vous seriez perdu en revenant. Et comme souvent dans les films de ce style, les traditions et les allusions aux esprits sont plus que présentes, ce qui ne fait qu'accentuer le mystère.


Par contre, je vous avertie, le film est lent. Pas tout le temps, mais certaines scènes nécessitent une lenteur bien calculée (sinon on est vite perdu dans l'histoire). Une sorte de douce romance subtile nait entre Mitsuha et Taki alors que pourtant, ils ne se sont jamais rencontrés. On ajoute à ça de l'humour, beaucoup d'humour même, parfois répétitif mais si bien placé que ca fonctionne à tous les coups. Pour vous donner un exemple : Taki se retrouve donc dans le corps de Mitsuha et à chaque réveil il pelote ses (ces) seins, juste avant que sa petite soeur ne fasse irruption dans la chambre. Cette scène là se reproduit à chaque fois que Taki se retrouve dans le corps féminin, et ce gag de répétition marche à chaque fois. Parce que ce n'est ni vulgaire, ni salace, c'est juste drôle. (A contrario Mitsuha a toujours honte d'aller aux toilettes lorsqu'elle se retrouve dans le corps de Taki, on la voit rougir et avoir presque peur d'y aller). Beaucoup d'autres pointes d'humour du style sont intelligemment placées dans le film. Etant donné que chacun interagit dans la vie de l'autre, au fur et à mesure ils vont se laisser des notes pour ce qu'il faut faire ou ne pas faire, car chaque jour est une nouvelle découverte pour l'un comme pour l'autre. 

Mais au fait, pourquoi "Your Name" ? J'y arrive. Mitsuha et Taki échangent leurs vies à des jours aléatoires, ils ne savent jamais quand cet étrange phénomène va se produire. Et surtout, le lendemain de l'échange, les deux n'ont absolument aucun souvenir de la journée qu'ils ont vécu dans la peau de l'autre. Généralement ils le découvrent par l'intermédiaire de leur famille ou de leurs amis (qui, d'ailleurs, les trouvent souvent bizarre lors de l'échange). Aussi grâce aux notes et au résumé de la journée qu'ils se laissent sur leur téléphone ou carnet. Cependant, à la fin du film (que je ne raconterai pas pour laisser la surprise à ceux qui ne l'ont pas vu), un nouvel élément entre en ligne de compte et va tout bouleverser. A cause de cet élément, ils vont être amenés à se rencontrer de manière particulière, ils vont échanger leur prénom et ... les oublier quelques secondes après. La fin du film, empreinte d'une douce poésie romanesque, porte essentiellement sur les deux prénoms des personnages, on ne sait pas s'ils vont se revoir, s'ils vont réussir ce qu'ils ont à faire, si ça va bien se terminer. On a le coeur serré, c'est palpitant et envoûtant à la fois. De plus, nous, en tant que spectateurs, nous savons tout, et je vous jure que c'est angoissant ! 


J'en arrive maintenant à l'animation. Une merveille. Heureusement que nous sommes assis pendant le film, parce que c'est à tomber par terre. Vraiment. On en prend plein les yeux du début à la fin. La lumière est absolument hallucinante et les paysages à couper le souffle. On démarre sur une mer de nuages aux couleurs roses et orangés de l'aurore puis on découvre des couchés de soleil flamboyant en passant par des champs baignés d'une lumière dorée et des scènes urbaines dingues de réalisme. Techniquement parlant on arrive à la virtuosité de Miyazaki pour "Mon Voisin Totoro" et "Le Vent se Lève", c'est pour dire. Rien n'est laissé au hasard, les couleurs chatoyantes par moment deviennent vite rompues par d'autres. Les cadres sont souvent larges et nous laissent rêveur, surtout lorsque ce sont des paysages de montagnes ou de forêt (sur grand écran je vous raconte pas !). C'est du boulot, des heures et des heures de boulot pour un résultat pareil, du grand art. La BO du film est aussi très chouette, un peu excité au début (on dirait presque un générique d'animé) mais qui laisse vite place à de belles mélodies au piano se mêlant parfaitement aux ambiances colorées des paysages.


Pour résumer, "Your Name" est une splendeur visuelle, drôle et touchante. On sort de la séance le coeur léger et la larme à l'oeil. Un petit chef-d'oeuvre de l'animation japonaise, sur les traces de ce bon vieux Miyazaki. A ne surtout pas manquer ! Profitez qu'il soit encore au cinéma pour y aller, car sur grand écran, ça change tout ! Je vous conseille également "La Tour au delà des Nuages" également réalisé par Makoto Shinkai.

Je vous souhaite une très belle journée, et vous dis à bientôt ♫

mardi 17 janvier 2017

Des p'tits croquis #6


Mes derniers croquis 2016 ... J'aime toujours autant me balader et capter quelques petits moments de la vie. J'aime beaucoup aussi dessiner des gens sur les vif, j'ai des pages pleines de passants :D